ActualitésActualités Smart BuildingNon classifié(e)

Un nouveau capteur de surveillance en temps réel du risque Covid dans les lieux clos pour aider les entreprises et ERP à remplir leurs obligations légales

Solution nexxThings pour le CODID

Ouvrir les fenêtres : un geste qui peut tout changer grâce à nexxThings !

Les obligations employeurs et ERP en matière de prévention Covid : l’aération et/ou la ventilation au cœur du dispositif de prévention

Pour rappel, la loi, en matière de Santé et Sécurité au Travail (SST), stipule que « l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels, des actions d’information et de formation, la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés » et il doit veiller à « l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes ».

Concernant la Covid-19, outre le port du masque et la distanciation sociale, le protocole sanitaire insiste sur « l’importance d’un renouvellement régulier de l’air dans tous les espaces clos », avec un « minimum une ouverture en grand des fenêtres 10 à 15 mn 2 fois par jour ». (source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19-aeration-ventilation-climatisation.pdf )

Pour autant, ce temps d’aération préconisé ne tient absolument pas compte des conditions réelles du lieu clos en question, ni de la qualité de son air intérieur, alors qu’ils sont un facteur déterminant du risque de contamination … « Selon les conditions, il peut être suffisant d’aérer pendant 5 mn une pièce, ou au contraire de laisser les fenêtres ouvertes pendant près de 30 mn », souligne Jean-Philippe PIERREL, fondateur de DomNexX. « Seule une surveillance précise de la qualité de l’air intérieur permet donc de véritablement adapter l’aération au risque ».

La qualité de l’air intérieur, facteur déterminant de transmission du virus

La communauté scientifique (dont des publications de l’OMS, du Haut Conseil de la Santé Publique HCSP ou de Santelog : voir plus bas) a démontré l’influence de 3 facteurs clé de la qualité de l’air intérieur sur la transmission des virus par voie aérienne, SARS-CoV-2 inclus :

  • le taux de CO2, qui dépend directement du taux d’occupation de l’espace (puisque le CO2 est expiré par les occupants d’une pièce)
  • la température
  • et l’humidité relative.

Le HCSP notamment a refait le point sur les connaissances disponibles sur l’excrétion respiratoire du virus ainsi que sur les études de modélisations et les expérimentations réalisées sur la transmission aéroportée. L’étude des publications décrivant les contaminations survenues dans des espaces publics clos (restaurants, bus, bateaux de croisières, salles de répétitions de chorales, etc.) et certains milieux professionnels (abattoirs, etc.) fait apparaitre trois conditions favorables à la transmission aéroportée du virus : les conditions de ventilation et de flux d’air, celles de l’atmosphère (basse température, humidité) ainsi que les activités et efforts physiques pratiqués au sein de ces espaces.

Sources :
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=894
https://www.un.org/fr/coronavirus/articles/risk-confirmed-of-aerial-virus-transmission
https://www.santelog.com/actualites/covid-19-le-virus-prefere-les-faibles-taux-dhumidite

Forts de ces retours scientifiques, les experts en surveillance de qualité de l’air intérieur de DomNexX ont donc agrégé ces trois paramètres (CO2, température et humidité relative) et développé en quelques semaines un algorithme propriétaire pour calculer, sur la base de ces données, un indicateur de risque sanitaire aérien.

nexxThings Covid : une solution connectée de surveillance temps-réel du risque Covid et d’aide pour optimiser la durée d’aération

Composée d’un jeu de capteurs équipés de 3 témoins lumineux (vert, jaune, rouge), et d’une application de surveillance, la solution nexxThings Covid alerte instantanément et sur place d’un risque COVID lié à la qualité de l’air ambiant.

Les occupants et le gestionnaire des bâtiments disposent alors des informations nécessaires pour agir efficacement en cas de problème : soit procéder à une juste aération des locaux, soit intervenir sur le système de ventilation.

Surtout, les occupants sont informés en temps réel du retour de la qualité de l’air à un niveau conforme (le voyant repasse au vert), ce qui leur permet d’adapter au plus juste le juste temps d’aération nécessaire à la réduction des risques. Un enjeu à la fois sanitaire, économique et environnemental (en aidant à minimiser les déperditions thermiques dues à l’aération).

Une solution pour les entreprises, les salariés et les ERP 

La solution nexxThings a été conçue pour être prête à l’emploi : sans fil, sans branchement électrique et simple d’usage. Elle permet ainsi de suivre la Qualité de l’air au quotidien.

« Le capteur permet aux occupants d’un espace partagé (openspace), d’un atelier, d’un espace de coworking ou d’une salle de réunion de réagir en un coup d’oeil, d’aérer correctement ces espaces clos, et donc de réduire le risque sanitaire aérien . L’application quant à elle permet au dirigeant ou au gestionnaire de suivre ses locaux au moyen d’un tableau de bord », souligne Jean-Philippe PIERREL.

La solution s’adresse donc à la fois aux entreprises, soucieuses de prévenir les risques de leurs salariés au travail, mais aussi à tous les ERP (centres d’affaires, espaces de coworking, salles de congrès, salles de séminaires, centres de formation …) qui ont besoin de garantir un environnement sain et ainsi rassurer leurs locataires et leurs occupants !

D’ailleurs, quelques jours à peine après la mise sur le marché de ce nouveau produit, DomNexX a déjà enregistré deux commandes significatives, dans une entreprise et dans un ERP.